Château Kefraya

Château Kefraya

Le joyau du Liban

C’est en 1946 que Michel de Bustros entreprend la construction du château en plein cœur de la vallée de la Bekaa ouest, située au sud est de Beyrouth à 1h15 de route et dont elle est séparée par un chaîne montagneuse.
Issu d’une famille propriétaire d’un vaste domaine depuis des générations, il avait détecté avant l’heure la richesse du terroir local et la possibilité d’élaborer ici des très grands vins.

Les premières vignes du domaine voient le jour en 1951.
Il prend ensuite son temps pour soigner la croissance de ses vignes et élaborer son premier vin en 1979, en pleine guerre du Liban.

C’est au pied du Mont Barouk, à plus de 1.000 m d’altitude, et autour du village de Kefraya que s’étendent les 300 Ha de coteaux et terrasses de vignes que compte le domaine aujourd’hui, au sommet d’une colline érigée par les romains à l’èpoque pour surveiller la vallée.

Le domaine est composé d’une véritable constellations de micro-terroirs composés par une mosaïque d’argiles rouges, d’argiles bleues, d’éboulis calcaires, d’argiles calcaires, d’argiles limoneuses et sableuses, ou encore de galets roulés
La diversité des sols s’accompagne d’une large palette de cépages dédiés à des assemblages riches et variés.
Cabernet sauvignon, syrah, carignan, mourvèdre, Chardonnay et Viognier y côtoient des variétés plus atypiques comme le Carmenère, le Marselan et le Muscat à petits grains.

Les vignes jouissent d’une généreuse exposition au soleil et sont dépourvues d’irrigation.
Le climat dans la plaine de la Bekaa est de type continental avec des journées chaudes et des nuits fraîches. Ce contraste thermique journalier permet d’obtenir des belles acidités et de produire des vins frais.

Depuis plus de 10 ans, l’œnologue français Fabrice Guiberteau officie avec brio à la vigne et aux chais.
Il a développé le travail parcellaire et l’identification des très nombreux terroirs présents sur l’ensemble des parcelles du domaine qui s’étendent sur près de 220 Ha.
Les vendanges parcellaires entièrement manuelles sont réalisées avant l’aube. Il se passe moins de 30 minutes entre le moment ou les grappes sont récoltées et leur arrivée sur la table de tri dans les chais afin de conserver la fraicheur accumulée pendant la nuit.
En cave le travail est tout aussi précis, les baies sont vinifiées en petites cuves afin de garder les caractéristiques de chacun de micro terroirs dont les faibles rendements sont autour de 35 hl / ha.
Ce n’est qu’après les vinifications que Fabrice Guiberteau réalise les assemblage des divers micro terroirs et parcelles pour élaborer les cuvées du château.

Les grands vins du Château Kefraya sont élégants, complexes, et taillés pour la garde tout en s’exprimant très bien dès leur jeunesse. Ils allient puissance, finesse et précision tout en restant dans le registre de la fraîcheur.

Le Château Kefraya aura été l’œuvre d’une vie pour Michel de Bustros, dont la vision est : Un terroir, une âme, un vin.
La devise du domaine représente à elle seule l’histoire prodigieuse accomplie et qui n’est pas prête de s’arrêter : Semper Ultra (toujours plus haut).

Ce n’est pas pour rien que Parker qualifie l’aventure du château Kefraya « d’accomplissement prodigieux au Liban ».

Catégorie :
000