Venissa

Venissa

Appellation : Venise, île de Mazzorbo – Burano

L’extraordinaire, rare et unique vin natif de Venise

Il existe un secret bien gardé au cœur de la Venise native, constituée de l’île de Mazzorbo, qui jouxte celle de l’île des maisons de couleurs, Burano, et de Torcello.

C’est en se promenant sur l’île de Torcello il y a un près de 15 ans, que Gianluca Bisol, propriétaire du légendaire domaine de Prosecco qui porte son nom, aperçut au loin quelques pieds de vignes dans un jardin près de la cathédrale, et qui allaient être arrachés par la propriétaire du jardin. Gianluca eut une forte intuition et demanda à pouvoir faire analyser par un ampélographe réputé un pied de ce cépage blanc avant qu’il fût arraché. Le résultat fut une révélation pour Gianluca, il s’agissait des 150 ultimes pieds de Dorona, ce petit raisin doré (d’où son nom), dont le vin blanc était servi dans les banquets des Doges de Venise dans le passé, et qui allait s’éteindre et disparaître définitivement dans les jours suivants. Après maintes négociations, Gianluca Bisol racheta ces pieds et les planta de l’autre côté du canal sur une parcelle de 0,8 Ha, sur l’île de Mazzorbo. Ainsi naissait l’extraordinaire aventure de Venissa, en 2002.

Au pied de cette petite parcelle de vigne magique, Gianluca Bisol a construit une ensemble de charme de 6 chambres d’hôtes et un restaurant gastronomique, aujourd’hui étoilé Michelin, « l’un des 10 meilleurs sites au monde à découvrir », selon le Huffington Post. Le restaurant propose essentiellement des produits de saison et en partie issus du verger planté au bord de rangs de vignes du domaine.

Ce sont les oenologues Desiderio Bisol (du domaine du même nom) et le célèbre Roberto Cipresso qui donnent vie depuis le début à cet or liquide, mis en bouteilles de 50 cl et qui se déguste à température ambiante. Le raisin, bien que blanc, est laissé en macération sur peau pendant tout le temps des fermentations, ce qui confère au vin un caractère unique et complexe. Des 0,8 Ha plantés, ne sortent qu’à peine 4.000 bouteilles de 50 cl.

Gérée par Matteo Bisol, fils de Gianluca, la culture de la vigne est conduite partiellement en biodynamie, sans aucun traitements pesticides ni insecticides. Matteo suit de près la population d’insectes sur la parcelle.

Légèrement crayeux, le sol de cette micro parcelle, est composé d’argile sablonneuse riche en limon et micro-organismes. Elle se trouve au niveau de la mer et subit tous les ans le phénomène local d’acqua alta lorsque la lagune se voit inondée.

L’eau salée de la lagune qui coule dans le sol et inonde régulièrement la vigne a une influence décisive sur les caractéristiques du vin qui en est issu. Native de Venise, la Dorona s’adapte particulièrement bien à cet environnement salin.

La bouteille en verre est un hommage à Venise. Le design a été réalisé spécialement par l’artiste Carlo Moretti, de Murano.

Chacune d’entre elle est numérotée et étiquetée d’une feuille d’or frappée par les artisans de la prestigieuse et historique maison Battiloro à Venise.

« C’est une trilogie d’or, de verre et de vin, réminiscence des artisans de la Sérénissime », déclare Luis Ballin dans le journal La Cité.

Avoir la chance de déguster le vin de Venissa, c’est vivre une expérience hors du commun et goûter un vin extraordinaire.

Catégorie :
000

Le film sur l’incroyable aventure de Venissa

Reportage télé sur la renaissance du vignoble vénitien

Les vignes de la Sérénissime

Visite de Charlie Arturarola chez Venissa

Reportage télé sur Venissa

Présentation dur Resort hotel de Venissa